CTC - Les Cyclotouristes Châtelleraudais : site officiel du club de cyclotourisme de CHATELLERAULT - clubeo

Il y a 60 ans : les Cyclotouristes Châtelleraudais à la Semaine Fédérale de Bretagne (2 au 10 août 1958)

31 août 2018 - 18:39

 

En 1958, onze Cyclotouristes Châtelleraudais ont participé à la Semaine Fédérale itinérante de Bretagne qui s'est déroulée de Rennes à Nantes du 2 au 10 août. Voici quelques points de son déroulement, dont ceux qui furent particulièrement marquants pour les CTC de l'époque.

 

SF_1958_Plaquette présentation_ p000 (Itinéraire, 800x500).jpg

Le parcours de la semaine fédérale 1958 (couverture de la plaquette de présentation).

 

Plusieurs CTC se sont rendus de Châtellerault à Rennes à vélo ; voilà de quoi réaliser une bonne mise en jambes. Là, ils se sont joints aux autres cyclos et ils ont parcouru la Bretagne pendant 8 jours. L'itinéraire emprunte les 5 départements de l'ancienne province ; cette semaine itinérante nécessite une organisation spécifique et minutieuse puisque plus de 200 cyclos participent et se déplacent chaque jour (une telle organisation serait bien entendu impossible avec les effectifs des semaine fédérales d'aujourd'hui !). La plaquette de présentation détaille l'itinéraire : le samedi 2 août, Rennes – Saint-Brieuc (116 km) ; le dimanche 3 août, Saint-Brieuc – Morlaix (123 km) ; le lundi 4 août, Morlaix – Quimper (83 km) ; le mardi 5 août, Quimper – Lorient (92 km) ; le mercredi 6 août, excursion à Belle-Isle [selon l'orthographe de 1958] (environ 50 km) ; le jeudi 7 août, journée officielle à Lorient (pas de sortie prévue) ; le vendredi 8 août, Lorient – Vannes (75 km) ; le samedi 9 août, Vannes – Saint-Nazaire (100 km) ; le dimanche 10 août, Saint-Nazaire – Nantes (95 km).

Sur les parcours, des variantes sont presque systématiquement proposées pour visiter des sites qui ne sont pas localisés sur le parcours officiel.

A chaque étape, selon les options qu'ils ont choisies à l'inscription (avant le 10 juillet), les participants logent à l'hôtel, en dortoir ou au camping ; des repas en commun au restaurant sont également organisés.

Le transport des bagages est assuré gratuitement par un camion de la maison Pernod, chaque cyclo apportant et récupérant ses bagages à la permanence de l'étape.

Le montant de l'inscription est de 250 F par participant et celui de l'excursion (facultative) à Belle-Isle est de l'ordre de 1000 F. Le souvenir (faïence des Établissements Henriot) coûte 250 F à ceux qui en font l'acquisition. Pour avoir une idée des tarifs, compte tenu des divers changements de monnaies survenus depuis 1958, on comparera avec un journal quotidien : le Télégramme de Brest et de l'Ouest coûte 20 F.

Notons que le président du comité d'organisation est Henri Paquereau, du G.C. Lorient, le président de la ligue Bretagne.

A Rennes, le samedi 2 août, 170 cyclos prennent le départ de la Semaine Fédérale sur la place de la mairie. Ce nombre augmentera encore les jours suivants, certains cyclos n'ayant pas pu être présents dès le premier jour. Les premiers jours se déroulent sous le soleil. Le mardi 5 août, avant le départ de Quimper, une visite des faïenceries et du musée Henriot est organisée ; depuis plusieurs années, les organisateurs entretiennent de bonnes relations avec les dirigeants de cette entreprise.

 

A gauche : les cyclos prennent la pose avant le départ de la place de la mairie à Rennes. A droite : quelque part sur la route, quatre CTC (Louis Pagnard en compagnie de Arlette, Nelly et André Berthon).

Lorient sera lieu d'étape pendant plusieurs jours. C'est le point de départ du bateau pour l'excursion à Belle-Isle le mercredi et le lieu choisi pour organiser la journée officielle le jeudi.

La journée à Belle-Isle a laissé de bons souvenirs aux cyclos ; c'est le moment fort de la semaine. Le trajet en bateau (2 heures 45 minutes) a été agréable le matin et la journée a été belle, mais la mer agitée du retour a perturbé un bon nombre de participants qui ont trouvé bien long le temps nécessaire pour retrouver la terre ferme.

 

L'excursion à Belle-Isle. A gauche : les rochers du bord de mer. A droite : sur le bateau du retour, les tenues de pluie sont de sortie pour les cyclos qui sont restés sur le pont. Pour la traversée, les sacoches (dans lesquelles sont plantées les pompes) ont été retirées des vélos.

La journée officielle du jeudi débute par le traditionnel défilé des cyclos et une réception à la mairie avec remise de bourses et de lots pour les jeunes et des 3 coupes attribuées pour l'excursion de la veille. Les onze CTC remportent la coupe de « la Concorde » attribuée à la société ayant le plus grand nombre de participants à Belle-Isle et ayant participé à toutes les étapes précédentes de la semaine. Puis un banquet réunit 232 convives à la cantine scolaire et occupe également une grande partie de l'après-midi.

Les 11 CTC présents à l'excursion à Belle-Isle posent avec la coupe qu'ils ont remportée. De gauche à droite : Henri Lenormand, Nelly Berthon, Louis Pagnard, Marie Berthelin, André Berthon, Arlette Berthon (qui tient le volumineux trophée), Maurice Berthelin, Andrée Bouchet, Raoul Bouchet, Raymond Degenne et Marie-Rose Degenne. La coupure de presse (Télégramme de Brest et de l'Ouest du 8 août) fournit une partie de la liste des clubs participants à l'excursion (notons au passage une coquille dans l'appellation des Cyclotouristes Châtelleraudais).

 

A gauche : au premier plan, les CTC participent au banquet de la semaine fédérale ; leur coupe les accompagne (devant Arlette Berthon et Louis Pagnard). A droite : le camping de Lorient, sur la pelouse du stade ; des cyclo-campeurs s'activent devant leur tente.

 

Le vendredi, sous le crachin breton, les cyclos quittent Lorient pour Vannes. La variante permettant de visiter les alignements de Carnac aura du succès auprès des CTC. Le samedi, une cinquantaine de cyclos rejoint Port-Navalo en bateau pour visiter le golfe du Morbihan, alors que les autres rejoignent cette ville par la route. Puis tous gagnent Saint-Nazaire par le bord de mer.

 

Dimanche 10 août, c'est le dernier jour de la semaine fédérale. La journée débute avec l'ultime traversée maritime : l'estuaire de la Loire par le bac entre Saint-Nazaire et Mindin. Puis direction Pornic, Chemeré (lieu du déjeuner) et enfin Nantes. Les deux clubs nantais (La Pédale Nantaise et l'Union Cycliste Nantaise) organisent la clôture pour les 192 cyclos encore présents. C'est la dernière remise de récompenses. Les coupes n'étant pas cumulables avec celles du jeudi, les CTC (les plus nombreux) sont hors concours pour la coupe au plus grand nombre de participants pendant la semaine. Dominique Martin (C.T.P., 9 ans) était le plus jeune participant ; en conséquence, il a droit à sa photo dans le Télégramme de Brest et de l'Ouest du 8 août, en compagnie du vétéran, M. Seignolles, 76 ans, de Rennes.

 

A l'arrivée à Nantes, pour clôturer agréablement la semaine, quelques CTC s'offrent une dernière promenade en bateau sur l'Erdre. A droite : photo d'une affiche de la SF réalisée à la main ; les caractéristiques et la (les) localisation(s) de cette affiche durant la semaine fédérale sont inconnues.

 Une fois la semaine fédérale achevée, il faut regagner Châtellerault, en train, en voiture ou à vélo. C'est ce dernier moyen de transport qu'utiliseront ceux qui ont déjà fait Châtellerault – Rennes à vélo au début du mois ; un excellent moyen pour profiter jusqu'au bout de ses congés.

 

Les principales sources sont les articles d'Henri Paquereau publiés dans Le Cycliste (« La semaine fédérale itinérante de cyclotourisme en Bretagne », p. 164-165, juin 1958, pour la présentation et p. 243-244, octobre 1958,pour le compte-rendu), ainsi que le récit de Raymond Henry dans le tome 3 de l'Histoire du Cyclotourisme (p. 25-26). Sans oublier bien sûr les récits que m'ont faits mes parents...

 Les documents montrés ici font partie de ma collection. Ils proviennent des archives de Louis Pagnard (dispersées après son décès) et de celles de mes parents.

Alain Bouchet, CTC

Août 2018

 

 

 

Commentaires